Nous le savons tous, la grimpe Ă  haut niveau, c’est une activitĂ© sportive mais aussi une mentalitĂ©, un mode de vie. Nous vous proposons ici 5 films d’escalade qui illustrent Ă  merveille toutes ces valeurs
 entre rapprochement avec la nature et dĂ©passement de soi.

Les meilleurs films d’escalade

Films d'escalade - Valley Uprising

#1 VALLEY UPRISING

Ce documentaire retrace l’histoire de l’escalade dans les vallĂ©es du Yosemite. Il nous rĂ©vĂšle comment les grandes falaises de cet endroit sont devenues aussi cultes et convoitĂ©es des gĂ©nĂ©rations de grimpeurs qui ont suivi. Vous apprĂ©cierez davantage ce film si vous avez dĂ©jĂ  vu « The Dawn Wall » et « Free solo Â», car il relate des premiĂšres ascensions dans les Big Wall de la rĂ©gion.

Tout a commencĂ© avec l’arrivĂ©e de jeunes grimpeurs passionnĂ©s au style hippie qui ont su, gĂ©nĂ©ration aprĂšs gĂ©nĂ©ration, repousser les limites de l’escalade. Ils rivalisaient les uns avec les autres pour la suprĂ©matie des falaises de la vallĂ©e. Ce documentaire retrace les Ă©popĂ©es incroyables de grimpeurs tels que Jim Bridwell, Lynn Hill ou le regrettĂ© Dean Potter, ainsi que tous leurs acolytes, qui devinrent Ă  leur tour les grands noms de la discipline. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver sur Netflix.

Films d'escalade - The Dawn Wall

#2 THE DAWN WALL

Ce film retrace l’incroyable histoire de Tommy Caldwell, un grimpeur hors du commun qui s’est lancĂ© avec son compagnon d’escalade Kevin Jorgenson Ă  l’assaut de la montagne El Capitan. Haute de plus de 900 mĂštres et situĂ©e dans la vallĂ©e de Yosemite aux Etats-Unis, elle est .
Les yeux de l’AmĂ©rique sont tournĂ©s vers ces deux jeunes grimpeurs talentueux pendant une ascension Ă©prouvante de 19 jours remplie de rebondissements ! Une bien belle dĂ©monstration de force mentale. Un des meilleurs films d’escalade que vous pouvez Ă©galement le retrouver sur Netflix.

Films d'escalade - Free Solo

#3 FREE SOLO

Alex Honnold, icĂŽne de sa discipline, est un grimpeur rĂ©putĂ© pour ses ascensions en « free solo Â» (sans assurage ni Ă©quipement de sĂ©curitĂ©). Ce chef-d’Ɠuvre produit par National Geographic a obtenu l’Oscar du meilleur film documentaire en 2019.

MalgrĂ© les mises en garde de son entourage, Alex Honnold n’est pas prĂȘt Ă  renoncer Ă  son dĂ©fi d’escalader El Capitan. Un Big Wall de prĂšs d’un kilomĂštre de haut, situĂ© dans le parc national de Yosemite, qu’il n’est pas prĂȘt d’oublier. Nous le suivons lors de sa prĂ©paration physique et mentale avant d’aborder le dĂ©fi le plus ambitieux de sa vie. Un film qui donne des frissons !

Films d'escalade - Age of Ondra

#4 AGE OF ONDRA

Age of Ondra est un des films d’escalade qui reprĂ©sente le mieux l’importance de la volontĂ© dans ce sport. On nous en apprend plus sur Adam Ondra et les secrets de sa rĂ©ussite. Quel genre de mutant faut-il ĂȘtre pour grimper les voies d’escalade les plus dures du monde ? À 26 ans seulement, Adam est le premier grimpeur Ă  avoir sorti Â« Silence », une voie cotĂ©e 9C ainsi que l’exploit d’avoir flashĂ©  « Super Crackinette », une voie 9A+. Si certaines de ses techniques d’entraĂźnement peuvent paraĂźtre atypiques, une chose est sĂ»re, elle sont plutĂŽt efficaces !

Films d'escalade - Meru

#5 MERU

Parce qu’il nous manquait une petite touche d’Himalaya dans ce monde de grimpeurs, voici Meru ! Il s’agit d’un film documentaire amĂ©ricano-indien relatant la premiĂšre ascension du pic Meru, un sommet de 6 310m d’altitude au coeur de l’Himalaya Indien. Conrad Anker, Renan Ozturk et Jimmy Chin ont signĂ© la premiĂšre ascension par la voie « Shark’s Fin » aprĂšs trois tentatives et trente jours cumulĂ©s en paroi.

Le « Shark’s Fin » tire son nom de sa forme triangulaire rappelant un « aileron de requin ». Pour faire simple, c’est 700 mĂštres de pente neigeuse Ă  45 degrĂ©s suivis de 1 200 mĂštres de rocher raide, parfois surplombant. C’est comme si on avait posĂ© El Capitan, la cĂ©lĂšbre paroi du Yosemite, sur une montagne de 5000m… Rien que ça !

Avec tous ces films d’escalade, ne nous dites pas que vous n’avez pas envie d’aller grimper, et surtout, que vous ne savez pas quoi faire ce soir… 😉