Vous aurez sans doute remarquĂ© qu’il existe diffĂ©rents types de parois en escalade. On appelle ça les profils de parois. Chaque type se caractĂ©rise par une forme particuliĂšre qui est Ă  l’origine de son nom. Faisons un point sur les plus communes.

Et toi, quel genre de paroi tu grimpes ?

La verticale

Différents types de parois en escalade - Verticale

Comme son nom l’indique, c’est une paroi verticale. C’est-Ă -dire qu’elle fait un angle de 90 degrĂ©s avec le sol. Selon la difficultĂ© de la voie et les types de prises, une paroi verticale peut ĂȘtre plus ou moins physique Ă  escalader.

La clĂ© pour bien grimper en vertical c’est le placements du corps. Comme la paroi est verticale, elle n’apporte aucune aide ni aucun dĂ©savantage. Le placement de l’ensemble du corps est donc primordial. Selon nos prises de pieds, de mains et le chemin qu’on doit faire, on doit se placer de sorte que le poids de notre corps nous permette de tenir en Ă©quilibre.

Des bons placements de pieds sont aussi indispensables, et savoir pousser sur ses pieds pour exploiter au maximum notre envergure l’est tout autant. Cela permet de ne pas monter seulement Ă  la force des bras et de les soulager. Sans ça, on risque de ne pas avoir l’endurance pour tenir plusieurs longueurs sur une paroi verticale.

La dalle

Différents types de parois en escalade - Dalle

La dalle est le nom donnĂ© Ă  une paroi qui a une inclinaison positive. C’est-Ă -dire qu’elle a un angle de plus de 90 degrĂ©s par rapport au sol. Elle ne nĂ©cessite pas d’avoir une Ă©norme force dans les bras. Pour venir Ă  bout des voies en dalle, placements, maĂźtrise des gestes, souplesse, Ă©quilibre et gainage sont tes meilleurs amis.

Les pieds sont aussi trĂšs sollicitĂ©s, souvent sur des petites prises. Les placements sont trĂšs importants et il faut impĂ©rativement avoir confiance en ses pointes. Ce n’est pas toujours Ă©vident, mais si on veut Ă©viter de se faire chasser par la voie, mettre de la tension dans ses pieds est essentiel.

Parmi les diffĂ©rents types de parois en escalade, c’est celle que je prĂ©fĂšre. Elles m’ont permis d’Ă©normĂ©ment progresser en grimpe. Depuis, ma façon d’aborder d’autres voies, plus physiques, est diffĂ©rente. J’essaie toujours de mettre Ă  profit ces qualitĂ©s de souplesse et Ă©quilibre pour forcer le moins possible. Surtout parce que mes petits bras ne me permettent pas toujours de passer les voies par la force. 😅

Le dévers

Différents types de parois en escalade - Devers

Les parois en dĂ©vers ont une inclinaison nĂ©gative. L’angle par rapport au sol est infĂ©rieur Ă  90 degrĂ©s. Parmi les diffĂ©rents types de parois en escalade, elles font partie des plus physiques. Mais elles n’en est pas moins techniques ! Il se peut que vous arriviez Ă  grimper grĂące Ă  votre force, tout en tractions, lorsque les prises ne sont pas trop mauvaises… Ce n’est Ă©videmment pas l’idĂ©al. Si vous voulez progresser sur les parois en dĂ©vers, voici quelques astuces Ă  retenir.

D’abord, il faut penser Ă  toujours exploiter ses pieds. Que ce soit les prises pour se stabiliser, ou simplement un placement de jambe pour bouger son centre de gravitĂ©, nos pieds vont nous permettre de trouver des points d’Ă©quilibre pendant l’ascension. Ces points d’Ă©quilibre permettent de gĂ©rer le rythme et les temps de repos. Le dĂ©vers est physiquement fatigant et savoir trouver les positions pour reposer nos bras est primordial.

Le dernier Ă©lĂ©ment essentiel est de bien visualiser le chemin Ă  suivre. Ainsi, on ne s’Ă©puise pas Ă  chercher par oĂč passer entre chaque mouvement. Le risque est de s’Ă©puiser dans des positions pas forcĂ©ment idĂ©ales. Donc avant de partir, analysez la voie et identifiez le plus possible votre chemin.

Le toit

Différents types de parois en escalade - Toit

C’est la version ultime du dĂ©vers. Une paroi en toit est parallĂšle au sol. On grimpe donc suspendu, Ă  l’horizontal. C’est trĂšs physique et une bonne condition est indispensable pour y arriver. Les mĂȘmes conseils que pour l’escalade en dĂ©vers s’appliquent ici : placements des pieds, gestion du rythme et du repos (si on peut). Exploitez au maximum ces diffĂ©rents points et accrochez vous. đŸ’Ș

La cheminée

Différents types de parois en escalade - Cheminée

Vous voyez un conduit de cheminĂ©e ? C’est Ă  peu prĂšs le mĂȘme principe. On qualifie une paroi de « cheminĂ©e » lorsque la voie Ă  grimper est faite de deux parois face Ă  face. On en trouve surtout en grande voie, trĂšs peu en salle.

La technique pour grimper une cheminĂ©e est d’ĂȘtre en opposition. Un pied et une main sur une face, l’autre pied et l’autre main sur l’autre face, et c’est parti ! Vous avez le droit de vous servir de tout votre corps pour adhĂ©rer le mieux possible. Coudes, genoux, fesses… Ne vous gĂȘnez surtout pas.

Les différents types de parois en escalade - La cheminée Ninja Warrior
Entre nous, Ninja Warrior reste le meilleur exemple de cheminĂ©e qui soit. 😅

Le diĂšdre

Différents types de parois en escalade - DiÚdre

Parmi les différents types de parois en escalade, le diÚdre est assez courant. Il est formé par deux parois cÎte à cÎte qui font un angle de 90 degrés.

Le type de grimpe ressemble un petit peu aux parois en cheminĂ©e : en opposition et avec beaucoup d’appuis de main horizontaux. On pose nos mains Ă  plat sur la paroi pour nous aider Ă  monter.

Je suis consciente de me rĂ©pĂ©ter, mais les placements de pieds sont ici aussi trĂšs importants et les dĂ©butants les oublient trop souvent ! C’est sur vos pieds que tout votre poids repose. Quand on place nos pieds, il arrive qu’ils soient loin l’un de l’autre. Et donc nos mains aussi… On ne l’avait pas vu venir et on se retrouve en grand Ă©cart entre deux parois. Tout se joue donc sur la souplesse des jambes, mais aussi l’envergure des bras.

Et oui, il vaut mieux avoir un Ape Index Ă©levĂ© pour mieux grimper les parois en diĂšdre. Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite Ă  lire notre article sur l’Ape Index. On vous explique tout : de quoi il s’agit, comment le calculer, et pour les plus fainĂ©ants, on a mĂȘme mis Ă  disposition un petit calculateur. 😉


Résumé : les différents types de parois en escalade

Parmi les différents types de parois en escalade, on fait un point sur les plus répandues :

  • La verticale, en angle de 90 degrĂ©s avec le sol.
  • La dalle, en inclinaison positive.
  • Le dĂ©vers, en inclinaison nĂ©gative.
  • Le toit, paroi horizontale parallĂšle au sol.
  • La cheminĂ©e, deux parois face Ă  face.
  • Le diĂšdre, deux parois cĂŽte Ă  cĂŽte qui font un angle de 90 degrĂ©s.

Chacune a ses particularitĂ©s et nĂ©cessite l’apprentissage de techniques diffĂ©rentes. Elles ne sont pas l’unique Ă©lĂ©ment important… N’oubliez jamais d’avoir la volontĂ© d’y arriver et d’avoir confiance en vous. C’est ça la vraie clĂ© de la rĂ©ussite ! đŸ’Ș

[Coup de coeur #2] PACK FORCE

« J'aimerais bien avoir le haut du corps plus musclé et des jambes toniques... »

đŸ’Ș ImpossibilitĂ© de faire un mouvement dynamique ? DifficultĂ© Ă  effectuer un mouvement de traction suffisamment ample ? Trop faible poussĂ©e sur ses jambes ? Il arrive un niveau oĂč il n’est plus possible de progresser sans passer par la case musculation..

💬 Le renforcement avec des bandes Ă©lastiques va vous permettre de considĂ©rablement dĂ©belopper vos muscles profonds grĂące Ă  une tension progressive et continue lors des mouvements. Renforcer ses muscles profonds est une prioritĂ© pour progresser en escalade, cela permet de limiter les risques de blessures et dĂ©velopper sa puissance musculaire, sa tonicitĂ© et sa rĂ©sistance.