La peur du vide est comme toute phobie, du genre à nous gâcher la vie ! Si d’ordinaire les gens qui ont le vertige le vivent très bien en évitant les expositions en altitude, qu’en est-il du grimpeur ? En effet, aimer l’activité mais devoir se restreindre à l’escalade de bloc par peur de l’altitude… c’est pas l’idéal ! Rassurez-vous, ce n’est pas une fatalité : ne plus avoir le vertige, c’est possible. On peut s’en débarrasser soi-même grâce à des exercices de déconditionnement, d’habituation et de respiration.

Une phobie : techniquement, c’est quoi ?

Définition

Peur morbide, angoisse éprouvée devant certains objets, actes, situations ou idées.

« Au lieu d’analyser les choses objectivement, le cerveau des personnes phobiques imagine des situations dangereuses et les transforme en scenarii plausibles. Par exemple, si vous êtes sur le bord d’un pont, il envisage que la rambarde puisse se casser. »

Méthode anti-phobies de l’espace, Vincent Trybou

Et le vertige dans tout ça ?

La peur du vide peut être chez certaines personnes perçue comme une phobie, là où elle ne créera aucun sentiment d’angoisse chez d’autres.

Certains individus claustrophobes sont sujets à des crises de panique lorsqu’ils se sentent confinés dans des trop petits espaces. Ils s’imaginent des scénarios catastrophiques dans ces situations ( « et si je reste coincé à jamais dans ce tunnel étroit » , « et si jamais quelqu’un bloquait la porte de l’autre côté » …). À l’inverse, d’autres pourraient facilement y passer des heures sans broncher. Et bien, pour le vertige, c’est pareil !

Mais rassurez-vous, le vertige, c’est dans la tête ! Comme pour tout mécanisme d’origine psychologique, il existe des manières de les combattre.

Dans le cas des phobies, il s’agit de méthodes de déconditionnement et d’habituation en amont puis de gestes simples pendant l’ascension.

Notre méthode infaillible pour ne plus avoir le vertige

#1 Déconditionner son cerveau

Comment ne plus avoir le vertige - Se déconditionner

L’angoisse produite par la peur du vide est interprétée comme une preuve que la situation est effectivement dangereuse, et la boucle de la phobie se renforce.

Lorsqu’une personne qui a le vertige est confrontée à sa peur, son anxiété se caractérise par une expression constante de sa crainte qui boucle dans sa tête… « Et si ceci, et si cela… »

L’anxiété est un phénomène chimique dans notre cerveau. Il est donc important de prendre conscience que l’angoisse provoquée n’a rien à voir avec la situation réelle. Il s’agit avant tout d’un conditionnement du cerveau qui nous met en alerte permanente, nous empêchant d’être lucide sur les faits.

Il est donc important de prendre conscience que c’est nous qui donnons vie à cette phobie et l’entretenons dans notre tête. La peur du vide, c’est penser constamment au danger que représente le fait d’être en altitude.

Imaginez un instant qu’à chaque fois que vous montez dans une voiture, vous vous persuadiez qu’un accident va arriver : « quelqu’un va me rentrer dedans », « je vais avoir une crise cardiaque au volant et mettre en danger tous les passagers », « les freins vont lâcher », …
Cela paraît aberrant et peu probable… et pourtant : le risque d’avoir un accident en voiture et bien plus grand qu’en escalade ! Alors si vous montez dans une voiture sans vous poser trop de questions, essayez de faire pareil lorsque vous grimpez. Arrêtez de vous faire avoir par votre cerveau !

Une fois que vous aurez rationalisé cette peur et pris conscience que tout est superficiel, la seconde étape pour ne plus avoir le vertige consiste à habituer son corps en affrontant l’altitude.

#2 Habituer son corps

Comment ne plus avoir le vertige - S'habituer

Il va maintenant être intéressant et efficace de s’exposer régulièrement à sa peur afin de la rationaliser, de la banaliser.

Un très bon exemple d’habituation est celui de l’avion. Comparons quelqu’un qui prend régulièrement l’avion avec une personne qui va le prendre pour la toute première fois : l’appréhension de chacun sera totalement différente car l’Homme craint naturellement toujours plus ce qu’il ne connaît pas.

En escalade, c’est pareil ! À force de se retrouver en altitude et de chuter dans son baudrier, notre cerveau assimile cette situation comme habituelle et non-dangereuse !

Cette désensibilisation peut être faite de manière méthodique en grimpant d’abord à 2 mètres de haut puis en simulant une chute dans son baudrier, la reproduire maintenant à 2.50 mètres, et ainsi de suite. Ainsi, notre cerveau va peu à peu assimiler cette situation et la déclarer comme normale et inoffensive.

Si vous avez confiance en votre partenaire qui vous assure et que les consignes de sécurité sont respectées, il n’y a aucune raison d’avoir peur !

#3 Une attitude calme

Comment ne plus avoir le vertige - Etre calme

Certes, si le déconditionnement psychologique et l’habitude vont nous aider dans notre quête pour ne plus avoir le vertige, il existe aussi des techniques de grimpeur pour atténuer physiquement cette peur.

Bien que le vertige soit d’origine psychologique, il a des répercussions directes sur notre corps. En effet, l’angoisse provoquée nous donne la tête qui tourne, accélère notre respiration et rythme cardiaque…

  • La première chose à faire lorsqu’on grimpe est donc de respirer lentement. Cela permet de se détendre et de faire disparaître les manifestations physiques de l’angoisse. Inspirez environ 6 secondes puis expirez environ 6 secondes de manière régulière. Cette technique de respiration, la cohérence cardiaque, est connue et reconnue. Vous en saurez davantage sur cet article dédié à ses bienfaits.
  • Ne vous arrêtez pas toutes les 2 minutes pour constater la hauteur que vous prenez petit à petit ! Ceci ne vous apportera que des mauvaises choses. En plus de troubler votre concentration sur la paroi, vous allez avoir envie de stopper votre ascension pour ne pas aller plus haut. À cela s’ajoute, la plupart du temps, une sensation de tétanie musculaire vous incitant à ne pas aller plus loin.
  • Enfin, faites des mouvements plutôt lents. L’escalade est une activité physique demandant énormément de concentration. Des mouvements calmes et contrôlés vous aideront grandement à atténuer les manifestations du vertige en maîtrisant le plus possible la situation.

En résumé, pour ne plus avoir le vertige :

  1. Déconditionnez votre cerveau d’une vision omniprésente du danger.
  2. Habituez-vous à l’altitude en grimpant et chutant de plus en plus haut.
  3. En escaladant, respirez doucement, ne regardez pas en bas et faites des mouvements calmes et contrôlés.

Nous vous encourageons vraiment à respecter ces 3 étapes clés pour ne plus avoir le vertige. Nous approuvons totalement cette méthode qui a su faire ses résultats et vous verrez que vous prendrez infiniment plus de plaisir à grimper ! 😀